Entre vie et mort,
l'innommable,
Voile épais fait de chair et de larmes.
Un silence morbide gémit puis se tait.
J'ai arrêté de compter les années,
Je me résigne
que j'en arrive à aimer jusqu'à l'ombre
que tu jettes sur ma carcasse pâlie.
Quand les bouches indécentes
ne se souviennent que de ton lit d'agonie,
passes-tu parfois contempler les ombres
jetées dans la nuit épaisse?
Te penches-tu sur nos fronts?
Nous frôles-tu de ta main impalpable?
Parle, dis-moi tes mots
que je garderais en emblème.